Kankan : La crise de carburant a un impact sur le secteur du transport.

Suite au drame tragique survenu au niveau du dépôt de carburant de Kaloum, le gouvernement guinéen a décidé de prendre une série de mesures notamment la fermeture des stations-service sur toute l’étendue du territoire national. Même si le ministre porte-parole du gouvernement annonce la reprise de la vente du gasoil uniquement, le secteur des transports est impacté à kankan, Abdoulaye Bérété est le porte-parole du syndicat des transporteurs de la gare routière d’Harlem.  Interrogé il dit que « nous en tant que chauffeur, cette crise d’essence nous impacte beaucoup. Depuis qu’elle a été déclenchée rarement les véhicules de transport effectuent les voyages ici à kankan. Aucune voiture à essence ne stationne dans notre parc.  Seul quelques-unes qui se débrouille à trouver de l’essence. »

À la question de savoir si cette crise a causé une hausse des prix sur le transport, il répond.

« Nous n’avons pas connu de hausse des prix de billet. Mais nous en souffrons énormément. Le marché est arrêté et la plupart des véhicules qui sont là sont des véhicules à essence. On ne peut rien faire c’est une décision nationale. Il faudrait que le gouvernement revoie la situation du carburant, surtout de l’essence. »

Kokoly joseph Kolié, correspondant régional à kankan

Leave A Reply

Your email address will not be published.