CPDM : violation des règles d’octroi de permis miniers, gestion clanique, corruption… 

À la Direction Générale du Centre de Promotion et de Développement Miniers (CPDM), toutes les règles et procédures d’octroi de permis miniers, établies par les autorités de la transition sont aujourd’hui, violées. Le tout, opéré par une gestion clanique et de la corruption indescriptible. 

Selon nos investigations, à part le permis minier octroyé à Elhadj Koulibaly, après le décès de ce dernier, plusieurs autres choses se sont passées, notamment le cas de David Makongo qui a versé une forte somme d’argent pour être en possession de son permis aussi, sous prétexte que c’était un geste humanitaire et bien d’autres opérateurs dans une opacité profonde.

Du clanisme à la corruption…

C’est bien un clan qui gère. Dans ce phénomène qui perdure au CPDM, le Directeur Général a tout planifié pour que son nom ne soit mêlé à des pratiques qui peuvent le coûter son poste alors qu’il est l’acteur principal. C’est pourquoi, il est toujours dans une position de se blanchir aux yeux du public. Ses petits et lieutenants exécutent des opérations de pots de vin et d’autres formes de soustraction d’argent aux opérateurs miniers. 

Les derniers événements qui ont dissout le Gouvernement a ouvert un chemin au tapis rouge pour précipiter l’octroi à dessein des permis miniers aux connaissances et ceux qui ont bien voulu  mettre la main dans la poche. C’est une complicité profonde révèle notre source. Car, le Secrétaire Général du Ministère des mines et de la géologie ne peut sans le savoir. 

« Il est l’élément incontournable  de toutes ces pratiques parce que c’est lui qui gérait les affaires courantes » nous dit une autre source. 

Dans la même dynamique, autour du Directeur Général, il y a des démarcheurs auprès des opérateurs qui les retirent de l’argent pour l’obtention de permis. Le CPDM aujourd’hui devient un monde flou, un fourre-tout. 

Pour le constater, une simple visite suffit pour regarder un monde d’affaires obscures. 

Toutes nos tentatives pour avoir la version du Directeur Général du CPDM par l’intermédiaire de son responsable de communication audiovisuelle ont été vaines. 

Nous y reviendrons.

Leave A Reply

Your email address will not be published.