Le président américain Biden annonce des frappes contre des cibles houthies au Yémen

Le président américain Joe Biden a annoncé, dans la nuit de jeudi à vendredi, que les armées américaine et britannique ont frappé des cibles appartenant aux Houthis au Yémen en représailles à leurs attaques en mer Rouge.

Le président américain a fait une déclaration écrite concernant les frappes aériennes visant les Houthis qui ont poursuivi leurs attaques en mer Rouge.

« Aujourd’hui, sur mes instructions, les forces militaires américaines, en collaboration avec le Royaume-Uni et avec le soutien de l’Australie, de Bahreïn, du Canada et des Pays-Bas, ont effectué des frappes aériennes sur certaines cibles utilisées par les rebelles houthis au Yémen », a-t-il déclaré.

Biden a expliqué que ces attaques étaient des représailles directes aux actions des Houthis en mer Rouge. Il a précisé que les États-Unis avaient répondu, avec la coalition internationale, à une série d’attaques, dont la dernière a eu lieu le 9 janvier, au cours de laquelle les Houthis ont directement pris pour cible des navires américains.

Attirant l’attention sur la force navale déployée par les États-Unis dans la région contre les Houthis et sur l’approche adoptée par l’opinion publique internationale, Biden a rappelé la résolution adoptée la veille par le Conseil de sécurité des Nations Unies, appelant les Houthis à mettre fin à leurs attaques.

« Ces attaques au Yémen sont un message clair que les États-Unis et leurs alliés ne toléreront pas la mise en danger de la liberté de navigation sur l’une des routes commerciales les plus critiques du monde et le ciblage de notre personnel », a souligné Biden, qui n’hésitera pas à prendre d’autres mesures si nécessaire.

– Des avions de chasse et des missiles Tomahawk ont été utilisés

Les forces militaires américaines et britanniques ont frappé au moins 12 cibles houthies, en utilisant des avions de chasse et des missiles Tomahawk, ont déclaré certains responsables américains aux médias américains.

– Événements en mer Rouge

Récemment, suite aux actions des Houthis au Yémen contre les navires commerciaux en réponse aux attaques d’Israël sur Gaza, de nombreuses compagnies maritimes ont décidé d’arrêter leurs passages en mer Rouge.

Le 6 décembre 2023, le Pentagone a annoncé qu’il avait engagé des pourparlers en vue de créer une « Task Force maritime » internationale contre les attaques des forces houthies au Yémen contre les navires commerciaux en mer Rouge, et le 18 décembre, le Pentagone a annoncé la mise en place d’une mission multinationale.

Alors que les attaques des Houthis ont mis en péril le passage par le canal de Suez, qui relie la mer Méditerranée à la mer Rouge, offrant la route la plus courte entre l’Europe et l’Asie et où environ 12 % du commerce mondial est effectué, les attaques contre les navires commerciaux en mer Rouge et les décisions prises par les entreprises l’une après l’autre ont fait craindre qu’une nouvelle « crise de la chaîne d’approvisionnement » ne s’ouvre dans l’économie mondiale.

Leave A Reply

Your email address will not be published.