Climat : le monde a connu le mois d’octobre le plus chaud

L’année 2023 continue sa course aux sommets du thermomètre : le mois d’octobre a été le plus chaud jamais enregistré dans le monde, poursuivant une succession de records mensuels entamée en juin

Ces nouvelles mesures, qui se traduisent par des sécheresses synonymes de famines, des incendies dévastateurs ou des ouragans renforcés, alimentent les avertissements des scientifiques, qui seront l’arrière-plan de la 28e conférence climatique des Nations unies à Dubaï

Le mois écoulé, avec une moyenne de 15,38 °C à la surface du globe, dépasse le record précédent d’octobre 2019 de 0,4 °C

Plus que jamais, 2023 s’approche sur une année entière de la limite emblématique (+1,5 °C) de l’accord de Paris, dont la COP28 doit établir le premier bilan officiel et, si possible, le premier correctif. L’Organisation météorologique mondiale a estimé au printemps que cette barre serait franchie pour la première fois sur 12 mois au cours des cinq prochaines années.

Il faudra toutefois mesurer le 1,5 °C en moyenne sur plusieurs années pour considérer le seuil atteint du point de vue climatique. Le Giec qui rassemble les experts climat mandatés par les Nations unies, prévoit qu’il le sera avec 50 % de chances dès les années 2030-2035, compte tenu du rythme des émissions de GES, essentiellement issus des énergies fossiles.

Leave A Reply

Your email address will not be published.