Le mouvement syndical se dirige vers une grève.


Lors d’une assemblée générale organisée ce Mardi 07 novembre 2023 à la bourse du travail, le mouvement syndical a finalement décidé de déposer un préavis de grève dans les heures qui suivent. Une décision qui intervient après des négociations sans conclusions satisfaisante entre gouvernement, patronat et mouvement syndical sur l’amélioration des conditions de vie des travailleurs de Guinée.

Abdoulaye Sow, le secrétaire général de l’USTG justifie cette décision prise par la base.

« Nous avons déposé une plateforme, nous avons négocié depuis trois mois et l’incompréhension a atteint le sommet. Nous nous sommes retournés vers nos mandants pour savoir quelle est la conduite à tenir. Ils viennent de nous dire qu’ils souhaitent un préavis de grève que nous allons déposer les heures à venir. Nous avons écouté les travailleurs qui nous ont dit en tant que responsables ce qu’on doit faire. La voix des travailleurs, c’est la voix de Dieu, ce sont eux qui nous ont mandatés, qui nous ont mis là où nous sommes aujourd’hui. Donc nous sommes allés en leur nom pour discuter, s’il y a une incompréhension, on retourne vers eux, ce sont eux qui doivent nous dire ce qu’on doit faire. Ils nous ont dit qu’il faut déposer un préavis de grève, c’est ce qui sera fait dans les heures à venir »

Sur la question de savoir si seulement le gouvernement revenait sur sa décision en proposant 50 % au syndicat Aboulaye Sow répond

« Nous retournerons vers nos mandants pour leur demander qu’est ce qu’il faut faire. La décision appartient au travailleur pas nous. »

Le secrétaire général de la fesabag rassure que le dépôt du préavis de grève ne signifie pas la rupture des négociations.

Leave A Reply

Your email address will not be published.