Climat : Le G20 doit fournir 100 milliards de dollars

La directrice générale du Fonds monétaire international, Kristalina Georgieva, a déclaré au soir du dimanche que les membres du G20 devraient montrer l’exemple en tenant leurs promesses de 100 milliards de dollars par an, pour le financement climatique, avec le soutien des banques multilatérales de développement.

Dans son discours à l’issue du sommet des dirigeants du G20 en Inde, Georgieva a ajouté que le FMI avait obtenu plus de 40 milliards de dollars pour soutenir les pays émergents par le biais du fonds “Résilience et durabilité“ visant à renforcer la résilience au changement climatique.

La cheffe du FMI a souligné la nécessité de renforcer le filet mondial de sécurité financière, ajoutant que “Depuis le début de la pandémie, le Fonds monétaire international a injecté 1 000 milliards de dollars de réserves et de liquidités, en prêtant à près de 100 pays et en allouant historiquement des droits de tirage spéciaux“.

“Pour rendre l’économie mondiale plus forte et plus résiliente dans un monde plus exposé aux chocs, il est essentiel de parvenir à un accord visant à augmenter les ressources des quotes-parts du FMI avant la fin de l’année et d’obtenir les ressources nécessaires au soutien sans intérêt du Fonds aux pays les plus pauvres“, a affirmé Georgieva.

Elle a souligné l’importance de l’exploitation du potentiel de la technologie numérique afin de construire un avenir prospère, ajoutant que “D’autres travaux nous attendent, notamment dans le domaine de la monnaie numérique et des actifs de crypto-monnaie“.

Georgieva a déclaré que l’économie se remettait d’une série de chocs majeurs, mais que la reprise était lente et inégale, « avec des perspectives de croissance à moyen terme étant les plus faibles depuis des décennies dans un environnement d’inflation toujours élevée, de hauts taux d’intérêt et de fragmentation croissante ».

Selon la directrice générale du FMI, les pays les plus riches deviennent plus résilients aux chocs, alors que les pays émergents et à faible revenu sont confrontés aux chocs avec des capacités limitées.

Les travaux du sommet du G20 se sont conclus dans la journée du dimanche, après deux jours de réunions, qui ont abouti à une déclaration appelant, entre autres recommandations, à intensifier et à unifier les efforts pour faire face au changement climatique, et à s’engager à fournir des fonds et des subventions aux pays en développement pour assurer la transition énergétique et la réduction des émissions.

Leave A Reply

Your email address will not be published.