Corée du Nord : le mystérieux train vert de la dynastie Kim

Le leader nord-coréen Kim Jong-un est arrivé mardi en Russie à bord d’un train qui a fait couler beaucoup d’encre. Il s’agit du moyen de locomotion préféré de la dynastie Kim depuis des décennies. Alors pourquoi ce train vert suscite assez d’interrogation ?

Le dirigeant nord-coréen, très avare en déplacement internationaux, a l’habitude de prendre son train vert pour sortir du pays. C’est même le moyen de locomotion préféré de la famille dirigeante depuis l’époque de Kim Il-sung, fondateur de la République démocratique populaire de Corée du Nord.

La passion des Kim pour le rail remonte à la guerre de Corée (1950-1953), durant laquelle Kim Il-sung, en difficulté sur le front, avait pu rejoindre son quartier-général grâce à un train. Depuis lors, ce moyen de transport est devenu synonyme de sécurité pour les dirigeants du pays.

Au fil des décennies, le train vert de 90 wagons s’est transformé en véhicule blindé de luxe. Outre un double blindage, il disposerait d’une connexion satellite, de plusieurs salles de conférence, de chambres à coucher et de téléviseurs à écran plat dans plusieurs wagons. Par mesure de sécurité, le train roule à une vitesse maximale de 60 km/h et une centaine de gardes du corps et d’agents voyagent avec leur dirigeant.

Les Kim ont également fait bâtir un réseau ferré privatif qui leur permet de traverser le pays à leur guise. Le long de cette “ligne Kim” se trouvent 19 arrêts, dont certains constituent les seuls moyens d’accéder à des lieux de villégiatures du clan Kim.

Quand le dirigeant nord-coréen se déplace, un premier train s’assure que les voies sont bien dégagées et qu’il n’y a pas de périls à proximité, tandis que le véhicule de queue transporte le personnel qui accompagne le dirigeant durant son périple, racontent plusieurs médias qui ont suivi le voyage effectué par Kim Jong-il en Russie, en 2011.

Leave A Reply

Your email address will not be published.