Mines : que propose Bah Oury pour le développement du secteur ?

La Guinée est un pays riche en bauxite. Une richesse qui ne profite pas assez aux Guinéens depuis l’indépendance. Une situation liée à la gestion du secteur minier. Pour Bah Oury, il faut transformer les matières premières. « Depuis longtemps, ça été dit dans les codes miniers. Il y a des contraintes et des obligations qui ont été d’ores et déjà fixées en la matière. Mais dans les faits, il y a eu un laxisme qui fait que la Guinée est par excellence, depuis plusieurs décennies, un pays où les minerais bruts sont exportés sans une transformation et une création de valeur ajoutée à l’intérieur du pays. »

Plus loin, il ajoute que l’arrivée du CNRD a changé la donne. « Actuellement, avec les exigences que le CNRD a demandées aux compagnies minières de trouver comment se regrouper pour ne pas que la Guinée soit simplement un pays où on exporte la bauxite. Il faut aller vers la transformation, de la bauxite en alumine et de ce point de vue-là, beaucoup d’autres richesses dans la bauxite pourraient permettre à la Guinée, progressivement d’être un pays industriel. C’est la vocation que la Guinée doit avoir dans la sous-région et le jeu est lancé pour ne pas être un pays exclusivement rentier, parce qu’en fin de compte, rien ne restera par la suite. »

Leave A Reply

Your email address will not be published.