Le port de Cotonou lève l’interdiction d’importer vers le Niger

Le port autonome de Cotonou lève la mesure d’interdiction des importations de marchandises à destination du Niger. La direction générale du port l’annonce dans un courrier daté de mercredi 27 décembre 2023. Toutefois, les conteneurs débarqués ne pourront pas entrer au Niger par les frontières du Bénin, elles restent toujours fermées en application des sanctions économiques de la Cédéao. Certains biens peuvent toutefois contourner les sanctions en passant par le Burkina Faso

Une telle mesure qui intervient quelques jours seulement après le souhait du président béninois Patrice Talon de normaliser rapidement ses relations avec le Niger fait penser tout de suite à un premier pas. Il ne s’agit pas d’une levée des sanctions économiques de la Cédéao : les autorités béninoises interrogées sont claires.

Officiellement, la mesure d’interdiction frappant les importations à destination du Niger, prise en octobre, a été également claire : les conteneurs s’empilaient au port. Car malgré les sanctions de la Cédéao, il y avait toujours des commandes pour le Niger : en octobre dernier, le port fait le constat que ses espaces de stockage étaient encombrés jusqu’à 90 % et c’est là que les importations vers le Niger ont été suspendues. Les commandes pour Niamey arrivaient toujours.

Les autorités portuaires déclarent avoir désengorgé les espaces de 30 % au moins, grâce à des travaux de désengorgement. La levée de la suspension devenait alors possible

Les marchandises pour le Niger représentent 80 % du volume du transit au port de Cotonou.

Au début des sanctions, certains importateurs, dont les conteneurs étaient bloqués, ont mis leurs marchandises en consommation au Bénin. D’autres ont contourné les frontières béninoises en passant par le Burkina Faso.

Leave A Reply

Your email address will not be published.