L’opposition critique le discours de Mamadi Doumbouya à l’ONU

En Guinée, l’opposition s’est exprimée ce vendredi sur le discours de Colonel Doumbouya à la tribune des nations unies. Dans une déclaration, les Forces vives de Guinée dénoncent une « dictature naissante ».

« Ce populisme verbeux autour d’un panafricanisme mal maîtrisé du putschiste peine à masquer une réalité plus prosaïque. C’est sa volonté de conserver le pouvoir pour continuer à jouir de ses avantages », disent-elles.

Cette volonté s’est déjà manifestée depuis 2021 par « la répression dans le sang de toute tentative de manifestation et l’assassinat à bout portant de plus de 30 jeunes manifestants en moins d’un an sans qu’aucun d’entre eux n’ait eu droit à la justice, la corruption et l’enrichissement effréné de la classe dirigeante, au vu et au su de tout le monde, l’instrumentalisation à outrance de la justice », disent-elles.

Les Forces vives relèvent qu’à aucun moment le colonel Doumbouya n’ait évoqué les engagements antérieurs pris par les militaires sous la pression internationale de céder la place à des civils élus d’ici à fin 2024, au terme d’une période dite de transition nécessaire selon eux à de profondes réformes.

« En décidant délibérément de ne pas aborder la question du retour à l’ordre constitutionnel et en affirmant que le modèle démocratique nous est imposé par l’Occident le chef de la junte ne fait que confirmer, s’il en était besoin, son aversion pour la démocratie et l’État de droit », disent les Forces vives.

Leave A Reply

Your email address will not be published.