Conakry : Des actes violences enregistrés dans certains quartiers

Une partie de la capitale Conakry a enregistré des troubles ce lundi. C’est sur l’axe Bambéto- Hamdallaye-Gnari-Wada où des jeunes manifestants ont bloqué la voie publique. « Depuis 13 h, les troubles ont commencé. Je suis rentré chez moi difficilement » témoigne un habitant de Hamdallaye pharmacie. De Bambéto, magasins jusqu’à Hamdallaye Gnari-Wada, ces jeunes règnent en maître. Ils rackettent aussi les rares usagers téméraires qui passent par cette voie. Profitant de cette situation, ces jeunes font régner leurs lois sur des usagers impuissants. « Personne n’est épargné » regrette un riverain qui se dit fatigué de cette « pagaille de trop. »



Il faut rappeler que ces violences ont commencé le dimanche à la T8 et à Wanindara. D’ailleurs, un journaliste a été agressé dans la nuit du dimanche à lundi, dans le quartier de Wanindara. Il s’agit d’Alseny Dine Camara, travaillant pour le site d’information walimedia.com. La victime est tombée sur la furie des jeunes qui ont barricadé la route. Ils l’ont violenté, lui et son compagnon avant d’emporter sa moto. Ce lundi, il a regretté l’inaction des forces de l’ordre stationnées non loin de lieu de sa mésaventure.



Il faut rappeler qu’aucun motif officiel n’a été annoncé par ces jeunes pour justifier les actes de violence sur cette partie de Ratoma.

Leave A Reply

Your email address will not be published.